La Fée


Moi aussi j'ai une fée chez moi
Sur les gouttières ruisselantes
Je l'ai trouvée sur un toit
Dans sa traine brûlante
C'était un matin, ça sentait le café
Tout était recouvert de givre
Elle s'était cachée sous un livre
Et la lune finissait ivre

Moi aussi j'ai une fée chez moi
Et sa traine est brûlée
Elle doit bien savoir qu'elle ne peut pas
Ne pourra jamais plus voler
D'autres ont essayé avant elle
Avant toi une autre était là
Je l'ai trouvée repliée sous ses ailes
Et j'ai cru qu'elle avait froid

Moi aussi j'ai une fée chez moi
Depuis mes étagères elle regarde en l'air
La télévision en pensant
Que dehors c'est la guerre
Elle lit des périodiques divers
Et reste à la maison
A la fenêtre, comptant les heures
A la fenêtre, comptant les heures

Moi aussi j'ai une fée chez moi
Et lorsqu'elle prend son déjeuner
Elle fait un bruit avec ses ailes grillées
Et je sais bien qu'elle est déréglée
Mais je préfère l'embrasser
Ou la tenir entre mes doigts
Moi aussi j'ai une fée chez moi
Qui voudrait voler mais ne le peut pas...


___________________


I ja imam vilu u kući
Na olucima sa kojih kaplje
Našao sam je na krovu
Bilo je to jednog jutra, mirisala je na kafu
Sve je bilo prekriveno mrazom
Ona se sakrila ispod knjige
I mesec se na kraju napio

I ja imam vilu u kući
I šlep njene haljine je spaljen
Ona mora dobro znati da ne može
Da ne može više nikada leteti
Druge su pokušale pre nje
Pre tebe je neko drugi bio tu
Našao sam je ušuškanu pod svojim krilima
I mislio sam da joj je hladno

I ja imam vilu u kući
Na mojim policama je i gleda u prazno
U televozor i misli
Da je napolju rat
Ona čita razne časopise
I ostaje kod kuće
Na prozoru, brojeći minute
Na prozoru, brojeći minute

I ja imam vilu u kući
I kada ona uzima svoj ručak
Pravi buku svojim spaljenim krilima
I ja dobro znam da je bezobzirna
Ali ja bih radije da je poljubim
Ili da je držim među svojim prstima
I ja imam vilu u kući
Koja bi želela leteti ali to ne može...



''La Fée'' / „Vila”
Stihovi: Raphaël Haroche
Izvodi: Isabelle Geffroy (Zaz)
Prevod: pompy82

Popularni postovi s ovog bloga

Kada Jelena dođe na more

Ivan V. Lalić - Nikad samlji

Teofil Pančić - Darko Rundek i Apokalipso, 20 godina

Lordan Zafranović - Ta slika mi se strašno urezala u sjećanje i negdje mi rekla šta je to pisac

Charles Bukowski - Još jedna propala veza

Patti Smith - Sam Shepard, moj najbolji drug

Ernesto Sabato - Zemlja u kojoj je najveća elektronska komunikacija istovremeno je i zemlja gde je najveća usamljenost ljudskih bića

Ljubomir Erić - Savremeni ljudi ne umeju da vole